Attyab oul Madâriss

Important

Les cours de fiqh (droit musulman) publiés sur ce site sont extraits du programme d'apprentissage des élèves de notre Madressah. Les règles présentées sont en accord avec les principes du madh-hab (école de jurisprudence) hanafite.
Tous droits réservés concernant l'utilisation commerciale ou collective de ces textes.

Qui est en ligne

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Flux rss

Medersa.com

Statistiques

OS: Linux w
PHP: 4.4.9
MySQL: 5.5.55-0+deb7u1-log
Heure: 01:03
Caching: Disabled
GZIP: Disabled
Membres: 1119
Publications: 69
Liens: 6
Accueil
Un attribut de Dieu : Al Ahad Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 6
FaibleMeilleur 
Écrit par Mouhammad_Patel   
28-02-2007

Je crois en un Allah.

 

  • Allah Ta'ala n'a pas d'enfants.

 

  • Allah Ta'ala n'a pas de parents.

 

  • Allah Ta'ala n'a pas de compagne.

 

  • Nous avons besoin d'Allah Ta'ala.

 

  • Allah Ta'ala n'a pas été crée.

 

  • Allah Ta'ala a toujours existé et existera toujours.

 

  • C'est Lui seul que nous adorons.

 

L'AMOUR POUR UN ALLAH...

"ABANDONNE L'ISLAM OU MEURS !"

 

Bilâl (radhiallâhou anhou) était un esclave de Oumayyah. Oumayyah croyait en plusieurs dieux. Quand Bilâl (radhiallâhou anhou) devint musulman, Oummayyah n'apprécia pas ceci. Il dit à Bilâl (radhiallâhou anhou) d'abandonner l'Islam et d'adorer les idoles. Bilâl (radhiallâhou anhou) refusa. Son maître devint très en colère. Oumayyah le fit allonger sur le sable brûlant, sous un soleil de plomb. Il plaça un lourd rocher sur sa poitrine et dit : "Abandonne l'Islam ou meurs !" Hazrat Bilâl (radhiallâhou anhou) souffrait beaucoup mais il ne délaissa pas l'Islam. Il disait seulement : "AHAD ! AHAD ! (Allah est) Unique ! (Allah est) Unique !"

Oumayya ainsi que d'autres personnes le frappèrent à tour de rôle. Il fut laissé au soleil afin qu'il souffre. Bilâl (radhiallâhou anhou) ne faisait que répéter : "AHAD ! AHAD ! (Allah est) Unique ! (Allah est) Unique !"

Ils le traînaient également dans les ruelles de la ville. A nouveau, les mêmes mots étaient entendus: "AHAD ! AHAD ! (Allah est) Unique ! (Allah est) Unique !" Bilâl (radhiallâhou anhou) n'abandonna pas l'Islam.

Finalement, Abou Bakr (radhiallâhou anhou) acheta Bilâl (radhiallâhou anhou) de Oumayyah et le libéra.

Bilâl (radhiallâhou anhou) était le premier Mouazzin (celui qui lance l'appel à la prière) de l'Islam. Il était un proche ami du Prophète Mouhammad (sallâllahou alayhi wa sallam).

 

Dernière mise à jour : ( 19-04-2008 )
 
< Précédent   Suivant >