Attyab oul Madâriss

Important

Les cours de fiqh (droit musulman) publiés sur ce site sont extraits du programme d'apprentissage des élèves de notre Madressah. Les règles présentées sont en accord avec les principes du madh-hab (école de jurisprudence) hanafite.
Tous droits réservés concernant l'utilisation commerciale ou collective de ces textes.

Qui est en ligne

Il y a actuellement 1 invité en ligne

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Flux rss

Medersa.com

Statistiques

OS: Linux w
PHP: 4.4.9
MySQL: 5.5.55-0+deb7u1-log
Heure: 05:21
Caching: Disabled
GZIP: Disabled
Membres: 1131
Publications: 69
Liens: 6
Accueil
Une habitude de Abdoullâh Ibn Oumar (radhia Allâhou anhou)... Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 2
FaibleMeilleur 
Écrit par Mouhammad_Patel   
28-02-2007
Untitled 1

Par la salutation mutuelle -le salâm *, l'affection et la fraternité augmente entre les personnes: C'est ce que le Prophète (sallallâhou 'alayhi wa sallam) rappelait dans un Hadith.



Le fils du célèbre et illustre Compagnon Oumar (radhia Allâhou anhou), Abdoullâh (radhia Allâhou anhou) était parfaitement informé de ceci. Il voyait également que le Prophète Mouhammad (sallallâhou 'alayhi wa sallam) avait pour habitude de toujours saluer tous ceux qu'il rencontrait, qu'il soit adulte ou enfant... à tel point que même si le Messager d'Allah (sallallâhou 'alayhi wa sallam) passait auprès de petits qui étaient en train de jouer, il ne manquait pas de leur présenter le salâm.

Attaché comme il était au Prophète Mouhammad (sallallâhou 'alayhi wa sallam), Abdoullâh Ibn Oumar (radhia Allâhou anhou) s'agrippa à ce noble enseignement: Il finit ainsi par prendre l'habitude de quitter sa maison et de se rendre au marché uniquement pour pouvoir saluer tous les gens, qu'ils soient marchants ou clients, pauvres ou riches, résidents ou simplement de passage...!

Une personne, étonnée de son comportement, l'interpella un jour en ces termes: "Ô Abdoullâh, vous venez tous les jours au marché et pourtant vous ne marchandez pas, vous n'achetez ni ne vendez rien et vous ne vous asseyez pas non plus... Finalement, dans quel but venez-vous donc ici ?" Abdoullâh (radhia Allâhou anhou) répondit: "Je ne viens que pour présenter le salâm aux gens."

Pour lui, saluer ceux qu'il rencontrait n'était pas moins important que d'acheter ou de vendre des choses... !

Qu'Allah soit satisfait de lui et qu'Allah nous donne à tous l'opportunité de prendre l'habitude de présenter le salâm en premier à tous nos frères et soeurs musulmans, que nous les connaissions ou non, qu'ils soient plus âgés que nous ou plus jeunes...

Âmine

(D'après une histoire citée dans "Akhlâqui Kahâniyân" - 1ère Partie)


* La formule complète de salutation pour le musulman est: "Assalâmou 'alaykoum wa rahmatoullâhi wa barakâtouh"; la réponse à ce salut est: "Wa 'alaykoumous salâm wa rahmatoullâhi wa barakâtouh".

 
< Précédent   Suivant >