Attyab oul Madâriss

Important

Les cours de fiqh (droit musulman) publiés sur ce site sont extraits du programme d'apprentissage des élèves de notre Madressah. Les règles présentées sont en accord avec les principes du madh-hab (école de jurisprudence) hanafite.
Tous droits réservés concernant l'utilisation commerciale ou collective de ces textes.

Qui est en ligne

Il y a actuellement 1 invité en ligne

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Flux rss

Medersa.com

Statistiques

OS: Linux w
PHP: 4.4.9
MySQL: 5.5.55-0+deb7u1-log
Heure: 00:32
Caching: Disabled
GZIP: Disabled
Membres: 1110
Publications: 69
Liens: 6
Accueil
Le licite et l'illicite (3) Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 1
FaibleMeilleur 
Écrit par Mouhammad_Patel   
28-02-2007
Untitled 1

Les aliments et les boissons licites et illicites.

(suite)

Règle 6 : Les aliments et boissons qui n'ont pas été interdits -ni explicitement, ni implicitement- par le Qour'aane ou les Hadiths sont licites à la consommation; c'est le cas par exemple, parmi les animaux:


- des ruminants , comme les bovidés
(que ceux-ci soient domestiqués -bovins, ovins ou caprins- ou non -antilope, bison, gazelle etc…), les camélidés (chameau, dromadaire, lama…), les cervidés (cerf…) etc…

- des mammifères végétariens, comme le lapin, le lièvre etc…

- des oiseaux granivores, comme le pigeon etc…

- des gallinacés, comme la poule, le canard, la pintade, la dinde etc…


Règle 8 : Il est permis de consommer le vinaigre de vin.

Règle 9 : La présure, qui est utilisée dans la préparation des fromages (pour faire cailler le lait) est aussi licite.

Règle 10 : Le sang qui subsiste a l'intérieur de la chair d'un animal licite qui a été égorgé correctement n'est pas impur: S'il ne disparaît pas complètement lors de la cuisson, il est quand même permis de manger la viande concernée.

 
< Précédent   Suivant >