Attyab oul Madâriss

Important

Les cours de fiqh (droit musulman) publiés sur ce site sont extraits du programme d'apprentissage des élèves de notre Madressah. Les règles présentées sont en accord avec les principes du madh-hab (école de jurisprudence) hanafite.
Tous droits réservés concernant l'utilisation commerciale ou collective de ces textes.

Qui est en ligne

Il y a actuellement 3 invités en ligne

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Flux rss

Medersa.com

Statistiques

OS: Linux w
PHP: 4.4.9
MySQL: 5.5.55-0+deb7u1-log
Heure: 22:56
Caching: Disabled
GZIP: Disabled
Membres: 1119
Publications: 69
Liens: 6
Accueil
Le licite et l'illicite (2) Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 1
FaibleMeilleur 
Écrit par Mouhammad_Patel   
28-02-2007
Untitled 1

Les aliments et les boissons licites et illicites.

Règle 1: Toute nourriture et boisson nocive ou impure est interdite, que celle-ci soit d'origine végétale, minérale ou autre... Ainsi, la consommation du vin, des boissons fermentées, du sang, des plantes vénéneuses, des substances toxiques ou stupéfiantes (drogue, haschich...) est strictement interdite.

 

Règle 2: Parmi les animaux marins et aquatiques, seule la consommation du "poisson" 1 est autorisée; les autres animaux qui vivent dans l'eau, comme le crabe et les mollusques ne sont pas licites.

 

Règle 3: Parmi les animaux terrestres, il n'est pas permis au musulman de consommer:

- les animaux faisant partie de l'espèce porcine, comme le porc, le sanglier, la truie, l'hippopotame...

- les animaux carnivores, c'est-à-dire qui se nourrissent de chair, comme le chien, le chat, le loup, le lion, les rapaces...

- les animaux pour lesquels la majorité des l'humanité éprouve du dégoût et de la répugnance, comme les animaux rampants (serpents...), les reptiles (lézards, tortue...), les insectes, les rongeurs (rats...)...

- l'animal licite (comme le bœuf, le mouton, le chameau...) qui n'a pas été égorgé suivant le rituel islamique,

- l'animal licite qui a consommé tellement d'impuretés (comme des excréments par exemple) que sa sueur et sa chair exhale l'odeur de ces dernières. Un tel animal est appelé "djallâlah". Pour qu'on puisse le manger, il faut le laisser suffisamment de temps pour que l'odeur des impuretés disparaisse avant de l'égorger.

 

Règle 4: Les amphibiens (comme la grenouille et le crapaud...) ne sont pas licites à la consommation.

 

Règle 5: Parmi les animaux herbivores, la consommation de l'éléphant, de l'âne et du mulet n'est pas autorisée. La consommation du cheval est déconseillée.

Wa Allâhou A'lam !

 

1- "Poisson", suivant la définition qui en est faite par les spécialistes de la langue arabe; ce terme n'est donc pas à prendre suivant sa définition scientifique...


Note: Ce cours de Fiqh (droit musulman) est extrait du programme d'apprentissage des élèves de la classe 10 de notre Madressah. Les règles présentées sont en accord avec les principes du madh-hab (école de jurisprudence) hanafite. Tous droits réservés concernant l'utilisation commerciale ou collective de ce texte.

 

Dernière mise à jour : ( 28-02-2007 )
 
< Précédent   Suivant >