Attyab oul Madâriss

Important

Les cours de fiqh (droit musulman) publiés sur ce site sont extraits du programme d'apprentissage des élèves de notre Madressah. Les règles présentées sont en accord avec les principes du madh-hab (école de jurisprudence) hanafite.
Tous droits réservés concernant l'utilisation commerciale ou collective de ces textes.

Qui est en ligne

Il y a actuellement 1 invité en ligne

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Flux rss

Medersa.com

Statistiques

OS: Linux w
PHP: 4.4.9
MySQL: 5.5.55-0+deb7u1-log
Heure: 00:27
Caching: Disabled
GZIP: Disabled
Membres: 1110
Publications: 69
Liens: 6
Accueil
Quelques règles de bienséance concernant la récitation du Qour'aane Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 2
FaibleMeilleur 
Écrit par Mouhammad_Patel   
27-02-2007
Untitled 1

Voici quelques règles qu'il convient de respecter lors la récitation du Saint Qour'aane. Il convient de souligner que tous ces points n'ont pas nécessairement été mentionnés de façon explicite dans des Ahâdith authentiques; certains d'entre eux sont des conseils émanant de savants musulman et visent à témoigner notre respect à l'égard du Livre d'Allah... :

  • Avant de toucher le "Moushaf", il est nécessaire de faire les ablutions et de se purifier correctement.

 

  • Si on récite le Qour'aane de mémoire, sans toucher le "Moushaf", il est quand même recommandé de faire ses ablutions au préalable. Néanmoins, les savants sont unanimes pour considérer qu'il est permis à celui qui est en état d'impureté mineure (hadath asghar) de réciter le Livre Sacré à partir du moment où il ne touche pas le "Moushaf". Par contre, ceux qui sont en état d'impureté majeure (hadath akbar) et celles qui sont état de haydh/nifâs (menstrues/lochies) n'ont pas le droit de réciter le Texte Coranique.

 

  • Il est recommandé de bien se purifier la bouche (en faisant usage du siwâk par exemple) avant de commencer à lire le Qour'aane.

 

  • Il est recommandé de choisir, pour la récitation du Qour'aane, un lieu pur, propre et convenable.

 

  • La lecture du Qour'aane doit se faire avec sincérité, sérénité, calme, humilité, respect et concentration : Il convient de garder à l'esprit à ce moment que c'est la Parole de Dieu que l'on récite et que Notre Créateur nous observe et nous écoute.

 

  • Si on est assis au moment de la récitation, il est bien de se mettre dans la direction de la Qiblah.

 

  • Avant de débuter la récitation du Qour'aane, on formulera la demande de protection d'Allah contre Satan ("'aoûdhou billâhi minach chaytân ir radjîm"). Allah dit:

Lorsque tu lis le Coran, demande la protection d'Allah contre le Diable banni.

 

  • Il est recommandé de réciter la formule du basmalah ("Bismillâhir Rahmânil Rahîm") avant d'initier chaque soûrate du Saint Qour'aane (à l'exception de la Sourate al Barâ'ah).

 

  • Il est recommandé de méditer profondément sur les versets du Qour'aane qu'on récite (quand on comprend ce qu'on lit, bien sûr; si on ne comprend pas, il serait judicieux de consulter l'interprétation française des passages récités) : ainsi, on implorera Allah en lisant les passages qui évoquent Sa Miséricorde et on demandera Sa Protection et Son Pardon en lisant les passages qui évoquent Son châtiment.

 

  • La récitation du Qour'aane doit se faire avec tartîl, calmement et posément. Il est nécessaire de respecter les règles de prononciation ("Tadjwîd") lors de la lecture.

 

  • Il est recommandé de réciter le Qour'aane avec une belle intonation.

 

  • On évitera d'interrompre la récitation pour parler aux gens, sauf en cas de besoin. De même, au cours de la lecture du Qour'aane, on évitera toute attitude irrespectueuse (rires, jeu avec ses mains ou ses doigts, regard vers ce qui porte atteinte à la concentration etc.)

 

  • Si on se trouve parmi des gens qui sont en train de prier ou de dormir, on ne lira pas à voix haute.

 

  • Lorsque la récitation du Qour'aane est faite par quelqu'un en notre présence, il faut l'écouter attentivement. A ce moment, il est "Makroûh" de parler de choses futiles.

 

  • Après avoir complété une récitation du Qour'aane dans son intégralité, il est recommandé de faire des invocations : Il est en effet mentionné dans un Hadith dhaïf rapporté par 'Irbâdh ibn Sâriyah (Tabrâniy) que cette occasion est propice pour l'acceptation du douâ.

Wa Allâhou A'lam !

 
< Précédent   Suivant >