Attyab oul Madâriss

Important

Les cours de fiqh (droit musulman) publiés sur ce site sont extraits du programme d'apprentissage des élèves de notre Madressah. Les règles présentées sont en accord avec les principes du madh-hab (école de jurisprudence) hanafite.
Tous droits réservés concernant l'utilisation commerciale ou collective de ces textes.

Qui est en ligne

Il y a actuellement 1 invité en ligne

Identification






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Flux rss

Medersa.com

Statistiques

OS: Linux w
PHP: 4.4.9
MySQL: 5.5.55-0+deb7u1-log
Heure: 00:27
Caching: Disabled
GZIP: Disabled
Membres: 1110
Publications: 69
Liens: 6
Accueil
Cher Hâfidh... Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 2
FaibleMeilleur 
Écrit par Mouhammad_Patel   
27-02-2007
Untitled 1

Cher Hâfidh,...

 

INTRODUCTION

"En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Qour’aan,

et c'est Nous qui en sommes gardien."

(Sourate 15 / Verset 10)

Toutes les louanges reviennent exclusivement à Allah Ta'aala pour la générosité inestimable dont II nous a fait grâce par le biais du Qour’aan. Ceux qui ont été choisis particulièrement par Allah pour devenir des moyens de protection et de sauvegarde pour Son Livre Pur sont en réalité extrêmement chanceux. Ces gens dignes de considération sont les Houffâdh (pluriel de Hâfidh). Ils sont une manifestation du Pouvoir et de la Majesté d'Allah, Qui a déversé sur eux Sa pitié et les a permis de mémoriser le Glorieux Qour’aan. Mémoriser un livre aussi volumineux que le Qour'aan est en soi un miracle - un miracle donc qu 'Allah a manifesté au travers de Ses serviteurs choisis.

De nos jours, nous sommes très chanceux de compter au sein de notre communauté de nombreux Houffâdh, contrairement à ce qui prévalait il y a de cela quelques décennies, où on faisait appel à des Houffâdh de lointaines contrées pour accomplir la Salât de Tarâwîh (prière de la nuit accomplie durant le Ramadhân). On peut avancer qu'aujourd'hui qu’il y a plus de trois cents étudiants qui mémorisent le Qour’aan à la Réunion seulement, sans compter ceux qui le font ailleurs dans le monde. Ces jeunes dirigeront demain la Salât de Tarâwîh à différents endroits. Malheureusement, beaucoup ne comprennent pas réellement la responsabilité énorme qu'entraîne cette tâche. Ces quelques lignes consistent en une humble tentative visant à mettre en évidence pour nos jeunes Houffâdh leur propre statut, mais aussi la responsabilité qui repose sur leurs épaules.

Qu'Allah accepte ce petit effort, et qu'Il fasse que celui-ci soit profitable aux lecteurs, et ce, par Sa Grâce et Sa Pitié. Âmine.

 

Bismihi Ta'ala

 

Très honoré Hâfidh-oul-Qour’aan,

Assalâmoualaïkoum wa rahmatoullâhi wa barakâtouh

TRESOR INESTIMABLE

Toutes les louanges reviennent à Allah Ta'âla ! Que la salutation soit sur notre bien aimé Raçouloullah (Sallallahu Alayhi Wasallam). Combien est extraordinaire la faveur dont Allah t'a gratifiée... Un trésor inestimable t'a été accordé... Le monde entier, avec toutes les richesses et les gens riches qu'il peut porter, ne peut même pas arriver à avoir une valeur équivalente à un seul des versets que tu as dans ton cœur. Tu es devenu un proche d'Allah (un V.I.P., dans le vrai sens du terme) et un membre de Sa "famille". Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit : "Certes, Allah a des membres de "Sa famille" parmi les gens." "Qui sont-ils ?" demandèrent les Compagnons (radhia Allâhou anhoum). Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) répondit : "Les gens du Qour’aan. Ils constituent la "famille" d'Allah et sont Ses proches !" (Targhîb)

Ainsi, cher Hâfidh, tu es devenu une personne "spéciale" aux yeux d'Allah Ta’âlah...

 

LE MEILLEUR

Qui de plus est, tu comptes aussi parmi les MEILLEURES personnes. Ce titre te vient directement de notre bien aimé Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), qui déclare dans un Hadith: "Le meilleur d'entre vous est celui qui apprend le Qour’aan et l'enseigne." (Tirmidhi)

 

RICHESSE INSIGNIFIANTE

Wallah!... Wallah !... (Par Allah !... Par Allah !...) La richesse qui se trouve dans ta poitrine vaut plus que le soleil, la lune, les océans et l'univers entier. Ceux qui possèdent des mines d'or ou de diamants ou encore des puits de pétrole ne possèdent en réalité RIEN, vraiment rien... comparativement à ce que tu as au fond de ton cœur. Quand tous ces biens n'ont aucune valeur par rapport à ce que tu possèdes, il est évident qu'une belle bécane, un p'tit appart branché ou quelques millions de francs ne représentent rien face à la richesse du Qour’aan que tu possèdes dans ton cœur. Quel trésor ! Soubhânallâh ! Quel cadeau ! Allâhou Akbar ! Toutes les louanges reviennent à Allah Ta' âla dans les cieux et sur la terre.

 

L'HONNEUR DE TES PARENTS

Oui, tu détiens certes le meilleur trésor dans ta poitrine. La réalité de ce trésor apparaîtra au grand jour dans l'Au-delà, lorsque, le Jour du Jugement Dernier, on fera porter aux parents du Hâfidh des couronnes telles qu'elles éclipseront le soleil, tandis que le Hâfidh, lui, aura le droit d'intercéder de la part de dix croyants de sa famille qui avaient péchés et qui étaient destinés à l'Enfer. Ces deux vertus étonnantes sont mentionnées dans les Hadiths suivants :

1- "Celui qui apprend le Qour’aan et le pratique, on fera porter à ses parents, le Jour du Quiyâmah, une couronne dont l'éclat dépassera celle qu'aurait le soleil si ce dernier se trouvait dans vos maisons. Qu'en dites-vous alors (du statut) de la personne qui aura elle-même pratiqué le Qour’aan ?" (Abou Dâoûd)

 

2- "Celui qui lit le Qour’aan et le mémorise, considère ce qui y est (déclaré) licite comme tel et ce qui y est (déclaré) illicite comme tel (c'est-à-dire qu'il agit conformément au Qour’aan), Allah le fera entrer au Paradis et acceptera son intercession en faveur de dix membres de sa famille qui étaient condamnés au feu de l'Enfer." (Tirmidhi)

Si des vertus extraordinaires sont clairement exprimées dans ces Hadiths, celles-ci restent néanmoins conditionnées à une condition préalable qui est très explicite : Celle d'agir en conformité avec le Qour’aan. Ainsi, ces mérites ne sont pas liés uniquement à la mémorisation du Qour’aan. Elles concernent plutôt ceux qui ont appris le Qour’aan et qui agissent suivant les injonctions qu'il contient.

 

CHOISI

N'oublie pas, la mémorisation du Qour’aan n'est possible qu'avec l'aide et l'assistance d'Allah. Allah sélectionne celui qu'Il désire pour garantir la protection de Sa Parole Pure (le Qour’aan). Nombreux sont ceux qui entretiennent le vœu  de devenir Hâfidh, mais ils quittent ce monde sans avoir pu concrétiser cette volonté. Allah t'a choisi, TOI, pour recevoir cette faveur spécifique et ce statut extraordinaire. Encore faut-il maintenant considérer cela à sa juste valeur et s'acquitter des devoirs que cela implique...

 

CONNAISSANCE PROPHÉTIQUE

En considérant le statut de supériorité dont bénéficie le Hâfidh, le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a énoncé des instructions spécifiques à son attention afin qu'il adopte à son tour une conduite qui soit digne de son statut. Abdoullâh Ibné Amr (radhia Allâhou anhou) rapporte que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a dit : "Celui qui lit (et mémorise) le Qour’aan garantit la protection de la connaissance liée à la mission prophétique entre ses côtes (dans sa poitrine), quoique la Révélation Divine ne lui ait pas envoyé. Il ne convient pas à celui qui a été doté du Qour’aan qu'il soit indigné (attristé) à l'égard de ceux qui sont dans un état de colère ; il ne doit pas non plus se livrer à des comportements relevant de l'ignorance avec ceux qui sont ignorants... alors que le Qour’aan est là, dans sa poitrine." (Hâkim)

 

VÉRITABLE HÂFIDH

Donc, lorsque le Hâfidh a acquis en lui la connaissance prophétique, sa conduite doit être celle des Ambiyas -Prophètes (Alayhimous salâm).

Le véritable Hâfidh fuira donc toutes les mauvaises habitudes, il ne fréquentera jamais les endroits malsains ou impies, et il ne recherchera que la compagnie des gens pieux. Son comportement envers ses parents, ses professeurs, les membres de sa famille, les personnes plus âgées que lui ou plus jeunes, et envers toutes les personnes sera celui d'un vrai musulman et d'un porteur du Qour'aan… Il s'habillera de la piété et s'ornera d’humilité.

Son comportement laissera transparaître qu'il est quelqu'un de particulier et non pas quelqu'un de commun qu'on ne peut distinguer des autres dans la rue. C'est ainsi que le Hafiz se respectera, pas seulement sa personne physique, mais également le Qour'aan Karim qui est dans son cœur. Ainsi, il sera gratifié d'un grand honneur aussi bien dans ce monde que dans l'Autre.

 

Wa Allâhou A'lam (Dieu est Plus Savant !)

Wassalâmoualaïkoum wa rahmatoullâhi wa barakâtouh

 

Adaptation française d'un texte publié initialement

par la Madrasah "Ta'leemuddin" d'Isipingo Beach (Afrique du Sud)

Dernière mise à jour : ( 27-02-2007 )
 
< Précédent